Diversité et temps de parole

On essaie d’être sensibles aux enjeux de pouvoir explicites et implicites qui sont présents dans les rapports de genre, de classe et de race. Tous et toutes les membres tentent de faire attention à assurer une circulation de la parole et à éviter les trop grandes prises de pouvoir symbolique.

Il arrive quand même parfois que ces mêmes dynamiques se reproduisent dans la coop. Il est alors idéal de refléter à la personne qui reproduit des mécanismes de domination son comportement sans culpabilisation (en comprenant que ses intentions sont probablement bonnes) et de chercher des solutions pour ajuster les comportements nuisibles à l’esprit du groupe et au maintient de sa diversité.

Ces sujets ne doivent pas être tabous et c’est tout à fait approprié d’en parler lors du spot check, ou d’en parler en privé à un·e autre membre de la coop.